Interdiction casino Belgique

Plusieurs catégories de citoyens belges sont touchées par cette interdiction:

Les personnes en cours de médiation de dettes en forment la majeure partie (121 647). Un nombre non négligeable (21 493) de belges sont des interdits volontaires.

Etienne Marique, président de la Commission des Jeux de hasard, ajoute qu’une centaine de personnes sont interdites de jeux à la demande de leur famille ou de leurs proches. Il faut enfin compter toutes les personnes exerçant des professions interdites de casino, comme les huissiers de justice, les magistrats, les notaires et les policiers.

Emmanuel Mewissen, CEO du groupe Circus et président du groupement des concessionnaires de casinos belges, souligne l’importance du nombre de personnes interdites de casino en Belgique, par rapport aux autres pays. Selon lui, la Belgique compte le plus grand nombre d’interdictions d’entrée par rapport au nombre de ses habitants.

PFN_FR_EUR_0_200X200_07-Win-InstantlyLa Belgique mène en effet une politique draconienne en matière de protection de ses citoyens. Les casinos belges ont une obligation de dénonciation s’ils constatent qu’un joueur engage des sommes au-delà du raisonnable. L’âge limite de l’entrée au casino est de 21 ans en Belgique contre 18 ans en France et aux Pays-Bas. La concurrence des pays limitrophes, plus laxistes en la matière, met en difficulté le secteur des casinos belges. Emmanuel Mewissen pointe également la concurrence déloyale des bornes de jeux de paris sportifs et de la loterie nationale, dont les tickets sont vendus en librairie, mais accessibles dès 18 ans et sans nécessité de présenter sa carte d’identité.

Le sérieux de la Belgique en matière de protection des joueurs ne fait aucun doute. Reste à savoir si de telles mesures pèsent sur l’économie des casinos belges, en perte constante depuis deux ans, ou si une réforme plus globale de ce secteur surtaxé ne serait pas à envisager.

(Source: rtl.be)