Braquage du Pasino à AixUne scène de panique s’est déroulée, la nuit du vendredi 12 à samedi 13 février au casino Partouche d’Aix-en-Provence. Au moins trois individus armés y ont fait irruption, engendrant une panique générale auprès des 700 clients qui jouaient au casino « Pasino ».

À 2 heures du matin, alors que le casino était encore bondé, des individus portants des armes (AK47) ont coupé le système d’alarme puis se sont immédiatement dirigés vers la caisse. Les malfaiteurs ont d’abord lancé deux tirs d’intimidation avec des kalachnikov en direction d’une verrière sans faire de blessés.

Pris par la peur et la panique, les clients et le personnel présents se sont bousculés et près de quinze personnes ont été blessés légèrement. D’après les pompiers qui sont intervenus par la suite, il n’y a pas de blessés grave.

Les malfrats ont dérobé la caisse et ont pris rapidement la fuite à bord d’une Audi A6 de couleur sombre, où un autre homme les attendait déjà et selon la police ce même véhicule aurait été retrouvé incendié dans le 15e arrondissement de Marseille. Le montant total qui a été dérobé n’a pas encore été précisé.

Cible régulière de braquages, le Pasino d’Aix n’en est pas à la première attaque de ce genre. C’est dans la nuit du 17 au 18 avril 2011 que commence la série d’attaques. Cette nuit là, 100.000 euros avaient été volés en quelques minutes seulement par un commando lourdement armé. Plus tard, dans la nuit du 25 au 26 juin 2011, le casino a une nouvelle fois été braqué par cinq hommes cagoulés et armés de kalachnikov. Cette deuxième attaque avait fait un blessé par balle parmi les policiers de la BAC qui avaient tenté de déjouer l’attaque mais cela n’avait pas empêché les voleurs de s’emparer d’un butin, dont la somme n’a pas été révélée.