casino Barrière ToulouseLe casino Barrière à Toulouse a saisi en justice les escrocs qui ont tenté d’exploiter les défauts d’une roulette anglaise électronique, un jeu de hasard très apprécié. L’ex-croupier du casino de 25 ans, Christopher et deux de ses amis ont été jugés devant le tribunal correctionnel hier depuis les faits qui se sont déroulés entre le mois de mars et de novembre 2014.

La tentation était si forte pour ce croupier qu’il n’a pas hésité à escroquer le casino où il travaille avec l’aide de sa copine, Sureenan et d’un ami d’enfance, Grégory. C’est pendant ses heures de travail que le jeune homme a profité de la situation en exploitant les failles de la roulette anglaise électronique. Le trio a remporté près de 12000 euros pendant les jeux en déjouant les défaillances de la machine à roulette anglaise électronique. Pour avoir remporté tant d’argent, Christopher a lancé les boules talentueusement pour qu’elles ne prennent pas trop en vitesse. Cela occasionnait un mal fonctionnement des capteurs qui empêche l’annonce « Rien ne va plus ». Mais avec un code spécial, il a pu enregistrer les mises de ses amis malgré le blocage. Cela s’est passé 5 fois, sans que personne ne s’en aperçoive, car ils misaient de petites sommes pour ne pas attirer l’attention. Mais au final, ils se sont fait prendre et ont reconnu avoir commis une l’escroquerie. Le casino n’a pas attendu longtemps pour les poursuivre en justice. Le jugement du ministère public s’est fait hier. Il en ressortait des travaux d’intérêt général pour le croupier et son ami de longue date et une amende de 1000 euros pour la jeune femme.

Avec cette escroquerie, le casino Barrière a perdu 11700 euros de gains détournés et 227000 euros pour les pertes occasionnées par l’arrêt de la machine après l’infraction.