Législation EuropéenneBien que très libre pour ce qui est des plaisirs ludiques l’Allemagne adopte une position très ferme et contraignante lorsque ceux-ci s’exercent en ligne et qu’ils sont gérés par des étrangers. Le monopole concernant les jeux d’argent dans ce pays est en contradiction avec les directives européennes ce qui met la nation de Goethe en porte à faux avec la législation comunautairement adoptée.

La licence unique

La législation sur les jeux en Allemagne est très particulière. Les allemands et les résidents de ce pays sont plutôt joueurs et ce depuis toujours. C’est sans doute pour cela que la pratique des jeux d’argent est très encadrée. Comme dans tous les autres pays de l’Union Européenne un opérateur qui souhaite exercer son métier doit disposer d’une licence qui lui permet de travailler dans la légalité. Seul hic, en Allemagne si l’opérateur dispose déjà d’une licence délivrée dans un autre pays de l’Union cela n’est pas suffisant. Il doit faire la demande d’une autre autorisation spécifique à l’Outre-Rhin.

Une législation peu claire

Tout se complique lorsque l’on sait que la licence européenne doit être annulée afin que l’allemande puisse être validée. De l’aveu même des instances de l’Union la situation est peu claire. Les professionnels de l’EGBA, dont le rôle est de protéger les consommateurs de jeux d’argent et notamment en ligne, souhaitent que les autorités allemandes clarifient la situation. L’enjeu est de taille lorsque l’on connaît l’engouement des internautes pour les casinos en ligne. Une réelle harmonisation des lois au niveau européen signifierait certainement des créations de richesses. Cela permettrait également de prendre la main sur un secteur lucratif pour l’instant dominé par des opérateurs qui ne sont pas membres de l’Union Européenne. Il n’y a pas de petits profits, qu’on se le dise.