Le projet Hard Rock Ottawa de la multinationale américaine Hard Rock International s’accélère à grande vitesse avec un investissement de 318 millions de dollars sur six ans. La firme a récemment fait part de sa demande de changement de zonage pour son plan d’expansion de l’actuel site du casino de l’hippodrome Rideau-Carleton qui a été validé par la capitale fédérale. L’entreprise pourra donc avancer à grand pas dans son projet et prévoit d’installer un espace de jeu plus grands que prévu.

Le projet…

Depuis quelques semaines, les joueurs ont pu profiter d’une salle agréable et métamorphosée regroupant 35 nouvelles tables de jeu. Mais Hard Rock International ne va pas se contenter de cela car la firme prévoit d’ajouter 750 nouvelles machines à sous qui viennent s’installer dans la salle avec 20 nouvelles tables de jeu.

Mais en plus de cela, elle envisage aussi de créer une salle de spectacles pouvant accueillir 2500 personnes dans les lieux, avec quatre restaurants dont un Hard Rock Café et un steakhouse. Et ce n’est pas tout, une boutique présentant des objets de collection et des vêtements sera également installée dans l’établissement avec un lounge.

D’ici 2023, le projet ira plus loin car un hôtel de 8 étages avec 200 chambres est prévu, attenant au casino. Jim Allen, le président de la firme a expliqué que ; « Nous sommes heureux d’avoir cette possibilité de créer une destination de divertissement dynamique pour les résidents et les touristes de la capitale nationale. »

La création de plusieurs emplois

Cette énorme rénovation sera très positive pour le quartier de la ville car plusieurs emplois vont pouvoir se former. Un total de 4000 emplois plus précisément que ce soit directs ou indirects, ce qui va apporter plusieurs avantages sur l’économie locale. Mais le maire Jim Watson a également renforcé que ce sera aussi « une bonne compétition pour le Casino du Lac-Leamy. C’est très excitant » dit-il.

Mais la HRI et la direction de l’hippodrome Rideau-Carleton n’ont pas caché leur but car ces derniers pensent pouvoir récupérer la majorité de la somme près de 60 millions de dollars dépensés par les habitants et visiteurs ontariens de l’autre côté de la rivière grâce à cet investissement. Le HRI a estimé des recettes fiscales de 206 millions de dollars dès que les travaux seront achevés soit des revenus annuels de la Ville qui va doubler pour franchir les 13 millions de dollars.