Eilat Israel

Hotel de la Baie de Eilat, Israel

Après une succession de scandales comme une accusation d’agressions sexuelles, un recours à de la méthamphétamine lorsqu’il occupait le poste de directeur du casino de Burgas et le recours aux services de prostituées, sans compter son manque de diplomatie lors de ses prises de parole en public, le député Likud Oren Hazan a encore une fois fait coulé beaucoup d’encre sur la scène politique israélienne. Lui-même directeur de casino, il n’a pas hésité à manifester son opposition face au projet de casino à la station balnéaire Eilat. Les détails.

Des motifs d’ordre éthiques

Récemment, le député Likud Oren Hazan a rejoint le cercle de quelques législateurs s’opposant au projet de casino à Eilat initié par le gouvernement israélien. Pour défendre son point de vue, il n’a pas hésité à invoquer des motifs d’ordre éthiques. Selon lui, une nouvelle législation portant sur les jeux de casino en Israël peut facilement détruire un grand nombre de familles et empirerait davantage la situation des personnes les plus pauvres de la société. Étant lui-même directeur de casino, il a même proposé une législation qui exigerait le versement d’un pourcentage des recettes de ces établissements dans la mise en place de mesures visant à limiter les addictions aux jeux de casino.

L’avantage d’autoriser les casinos à Eilat

D’après le premier ministre Benjamin Netanyahu, la mise en place d’une législation autorisant l’introduction de casinos à la station balnéaire d’Eilat constituerait une véritable bouée de sauvetage pour cette station balnéaire. En plus de contribuer au redressement de l’économie locale, cette solution certes controversée permettra en outre de créer de l’emploi. D’après une analyse effectuée par certains fonctionnaires, l’industrie touristique d’Eilat a chuté de 40% en 5 ans. En validant ce nouveau plan de redressement, les caisses de la station balnéaire pourront récolter jusqu’à 450 millions de shekels par an en recettes fiscales.