Le mythique casino « Éléphant d’or » d’Abidjan va reprendre du service

/Le mythique casino « Éléphant d’or » d’Abidjan va reprendre du service

Après 9 années de fermeture suite à la crise ivoirienne de 2008, l’ancienne salle de jeux de l’hôtel Sofitel rouvrira ses portes le 1er Mai 2017. Suite à un appel d’offre, sa gestion a été attribuée au leader des casinos français, le Groupe Lucien Barrière.

C’est lors d’une conférence de presse donnée le 20 Avril que les 3 acteurs majeurs de cet évènement, Diarrassouba Maferima Ouattara, directrice de la SPDC (société des palaces de Cocody), Alain Le Gars, prochain directeur du casino et Gilles Meillet, directeur développement de GLB, nous ont faire part de la nouvelle. En effet, les 2 sociétés en question ont passé un accord autorisant le groupe français à exploiter l’ensemble du casino pour une période de 10 ans prorogeable de 3 ans. L’établissement restera néanmoins la propriété de l’état ivoirien.

Au total ce sont 5,61 milliards de francs CFA (presque 8 millions d’euros) investis de part et d’autre qui auront permis de remettre sur pied ce lieu de 1.500m2 divisé en 3 salles d’exception.
La première, réservée aux traditionnels jeux de cartes aura la particularité d’être la seule en Afrique à posséder quatre tables de poker de contrepartie connectées à un jackpot progressif commun et 7 autres tables de cartes classiques.
La deuxième salle est celle des machines à sous, au nombre de 84, avec également une nouveauté : l’introduction de roulettes anglaises numériques dites « sans monnaie », fonctionnant à l’aide de carte prépayée.
Enfin, un 3ème espace consacré à la détente propose le restaurant du casino et son lounge bar, ainsi qu’une salle d’évènementiel d’une capacité de 150 places.
Bref, de cossus aménagements à l’image de ce Palace 5 étoiles, pour la plus grande satisfaction des clients mais aussi de son personnel, avec la création de 85 postes de travail !

Cependant, la Loi de 1969, visant à la protection des citoyens et de leurs familles, reste valable et interdit strictement l’accès du casino aux ivoiriens. Le respect de cette mesure a d’ailleurs été rappelée et confirmée par le nouveau Directeur de l’Éléphant d’or qui compte bien sur la reprise économique du pays et la venue, comme autrefois, d’une clientèle internationale pour la bonne marche des affaires.
Alain le Gars ne tarit pas d’éloges ni d’enthousiasme quant aux perspectives économiques : « l’hôtel Ivoire est unique en Afrique de l’ouest, c’est une destination qui accueillera une prestigieuse clientèle de tourisme et d’affaires, venue d’autres pays d’Afrique, d’Europe et du Moyen Orient. Ce lieu de loisirs haut de gamme redeviendra l’adresse incontournable des fortunes africaines et mondiales de passage sur le continent ».

Des propos corroborés par Roger Kacou, le Ministre du tourisme, qui a confirmé tout d’abord que les indicateurs touristiques de la côte d’ivoire étaient enfin repassés au vert, et qui s’est ensuite réjoui que la gestion du casino ait été confiée à GLB, groupe expérimenté ayant fait ses preuves dans le domaine de l’hôtellerie de luxe et des jeux d’argent.

2017-04-25T12:10:53+00:00 mardi 25 avril 2017|Categories: International|0 Comments

Leave A Comment