Casino du lac leamy

Au Canada, dans la ville de Hull, l’ouverture par le casino du Lac Leamy d’une nouvelle discothèque a provoqué la gronde des commerçants de la ville.

Depuis cinq ans, l’établissement dédié aux jeux d’argent enregistre des résultats financiers en baisse mettant en danger sa pérennité. Pour attirer de nouveaux clients, et notamment des professionnels âgés de 25 et plus, le casino mise ainsi sur l’ouverture de cette nouvelle boîte de nuit qui a représenté un investissement de plusieurs millions de dollars. L’Aléa comporte à la fois une piste de danse mais également un restaurant pouvant accueillir jusqu’à 220 personnes les vendredis et les samedis, l’objectif étant de rajeunir et redynamiser l’établissement.

Cette annonce a entraîné de nombreuses réactions de la part des commerçants et restaurateurs du Vieux-Hull qui nécessitent pas à parler de concurrence déloyale. Ils craignent en effet, une baisse importante de leur activité et l’impossibilité de faire face à la compétition instaurée par le casino. L’association Vision qui s’occupe de la gestion du centre-ville affirme que ce nouveau projet du Casino du Lac Leamy causera beaucoup de tort à l’ensemble de la communauté.

Pour contrer la potentielle baisse de revenus, les commerçants ont eu une idée plutôt originale. En effet, ils vont accepter les jetons du casino comme moyen de paiement. Pour Stefan Psenak, directeur général de Vision centre-ville, il s’agit avant tout d’une mesure « symbolique » pour inviter tous les habitants de la ville à réfléchir sur l’avenir économique de la région.

De son côté, Alain Miroux, le directeur général du casino du Lac Leamy est convaincu que sa nouvelle boîte de nuit ne portera pas préjudice aux commerçants locaux. Tout d’abord, il affirme que sa clientèle continuera à consommer dans les bistrots et les restaurants aux alentours d’autant que la discothèque ne sera ouverte que deux fois par semaine, uniquement le vendredi et le samedi. En outre, cette ouverture répond à des exigences de l’Etat canadien et plus précisément de la chambre de commerce de Gatineau qui par le biais de son représentant à Hull affirme que le projet est « légal et légitime » pour générer de nouveaux revenus.

(source: radio-canada.ca)