Bonne nouvelle pour les fans des petits tournois de poker entre amis car la loi vient de les autoriser mais sous certaines conditions. Les mises et le nombre de joueurs seront limités. En effet, les mises ne pourront excéder quelques centaines d’euros et les joueurs ne doivent pas être trop nombreux. En plus des jeux de casino, des loteries, des paris sportifs, les jeux en ligne sont également autorisés par la nouvelle loi.

Jeux d’argent entre proches : des mises limitées

Aucune autorisation n’est requise pour pouvoir jouer en famille ou entre potes mais cependant, des conditions précises ont été fixées en ce qui concerne les mises et le nombre de jeux. Il est en effet capital de prendre les précautions nécessaires pour que les mises ne deviennent pas un danger et que les joueurs excèdent leur capacité financière. De ce fait, pour la mise de départ, la loi a imposé 200 francs pas plus et la somme totale des mises de départ ne doit pas dépasser 20 000 francs. Quant aux nombres de tournois, il est limité à trois tournois par jour par lieu. Mais néanmoins, les conditions sont plus flexibles pour les participants à plusieurs tournois par rapport aux débats au Parlement. En effet, le total des mises de départ de ces derniers sera restreint à 30 000 francs.

Ces parties de poker se dérouleront dans un cercle privé entre des joueurs qui se connaissent (collègues, amis ou famille) avec un nombre limité.

Des mesures contre l’addiction aux jeux

Pour éviter l’addiction aux jeux en ligne, le Conseil Fédéral a pris les précautions nécessaires. Des dispositifs efficaces pour identifier les joueurs à risques ont été installés, notamment une alerte automatisée se déclenchant à une certaine limite.

Des mesures ont également été prises concernant les paris sportifs. Ces derniers ne seront pas proposés pour toutes compétitions. Et une nouvelle règle imposée pour les casinos en ligne. Tous les jeux d’argent sont désormais affectés à l’AVS et à l’AI pour des utilités publiques. De ce fait, les casinos en ligne devront aujourd’hui acquitter le même impôt que les établissements de jeux traditionnels. Des entrées supplémentaires pouvant aller jusqu’à 75 millions de francs ont donc été évalués pour l’AVS et à l’AI. Mais le sport, la culture et les buts sociaux seront également pris en considération.